Article

Mindfulness: on fait le point en pleine conscience !

Mindfulness ou pleine conscience en français, qui n’a jamais entendu ces mots prononcés, souvent sous forme de conseil: “Tu es stressé·e ? Tu devrais essayer la mindfulness”, “Vous souffrez d’anxiété ? Nous vous recommandons de tester la méditation de pleine conscience”. Mais c’est quoi au juste la pleine conscience ? Et surtout, qu’en dit la science ? Dans cet article, halte aux idées reçues !

01
October
2023
Article

Mindfulness: on fait le point en pleine conscience !

Mindfulness ou pleine conscience en français, qui n’a jamais entendu ces mots prononcés, souvent sous forme de conseil: “Tu es stressé·e ? Tu devrais essayer la mindfulness”, “Vous souffrez d’anxiété ? Nous vous recommandons de tester la méditation de pleine conscience”. Mais c’est quoi au juste la pleine conscience ? Et surtout, qu’en dit la science ? Dans cet article, halte aux idées reçues !

01
October
2023
Article

Mindfulness: on fait le point en pleine conscience !

Mindfulness ou pleine conscience en français, qui n’a jamais entendu ces mots prononcés, souvent sous forme de conseil: “Tu es stressé·e ? Tu devrais essayer la mindfulness”, “Vous souffrez d’anxiété ? Nous vous recommandons de tester la méditation de pleine conscience”. Mais c’est quoi au juste la pleine conscience ? Et surtout, qu’en dit la science ? Dans cet article, halte aux idées reçues !

01
October
2023
Ressources
Article

Mindfulness: on fait le point en pleine conscience !

Mindfulness ou pleine conscience en français, qui n’a jamais entendu ces mots prononcés, souvent sous forme de conseil: “Tu es stressé·e ? Tu devrais essayer la mindfulness”, “Vous souffrez d’anxiété ? Nous vous recommandons de tester la méditation de pleine conscience”. Mais c’est quoi au juste la pleine conscience ? Et surtout, qu’en dit la science ? Dans cet article, halte aux idées reçues !

01
October
2023
Ressources
Article

Mindfulness: on fait le point en pleine conscience !

Mindfulness ou pleine conscience en français, qui n’a jamais entendu ces mots prononcés, souvent sous forme de conseil: “Tu es stressé·e ? Tu devrais essayer la mindfulness”, “Vous souffrez d’anxiété ? Nous vous recommandons de tester la méditation de pleine conscience”. Mais c’est quoi au juste la pleine conscience ? Et surtout, qu’en dit la science ? Dans cet article, halte aux idées reçues !

01
October
2023
Ressources
Article

Mindfulness: on fait le point en pleine conscience !

Mindfulness ou pleine conscience en français, qui n’a jamais entendu ces mots prononcés, souvent sous forme de conseil: “Tu es stressé·e ? Tu devrais essayer la mindfulness”, “Vous souffrez d’anxiété ? Nous vous recommandons de tester la méditation de pleine conscience”. Mais c’est quoi au juste la pleine conscience ? Et surtout, qu’en dit la science ? Dans cet article, halte aux idées reçues !

01
October
2023
Ressources
Article

Mindfulness: on fait le point en pleine conscience !

Mindfulness ou pleine conscience en français, qui n’a jamais entendu ces mots prononcés, souvent sous forme de conseil: “Tu es stressé·e ? Tu devrais essayer la mindfulness”, “Vous souffrez d’anxiété ? Nous vous recommandons de tester la méditation de pleine conscience”. Mais c’est quoi au juste la pleine conscience ? Et surtout, qu’en dit la science ? Dans cet article, halte aux idées reçues !

01
October
2023

Sur pilote automatique la moitié du temps

La mindfulness, ou pleine conscience en français, est une fonctionnalité de notre cerveau qui nous donne la capacité de nous concentrer sur le moment présent et de l’accepter tel qu’il est. Cette capacité n’est pas la même pour tout le monde et elle peut varier au fil du temps. Aujourd’hui, nous ne l’utilisons que très rarement, puisqu’une très grande partie de nos comportements est conduite de manière automatique.

" Que chacun examine ses pensées, il les trouvera toutes occupées au passé ou à l’avenir. "
– Blaise Pascal « Les pensées »

La méditation de pleine conscience, issue des philosophies et pratiques ancestrales bouddhistes, yoga, zen, vipassana (méthode de méditation indo-birmane), permet de cultiver cette capacité à se concentrer sur le présent pour profiter de ses nombreux bienfaits.

Pratiquer la méditation de pleine conscience, c’est se concentrer sur le moment présent, sur les sensations que l’on ressent:

  1. sans filtre: on accepte ce qui vient
  2. sans jugement: on ne décide pas si c’est bien ou mal
  3. sans attente: on ne cherche pas quelque chose de précis

La méditation, ce n’est pas

  • Ce n’est pas une réflexion approfondie sur un sujet métaphysique
  • Ce n’est pas une tentative de faire le vide dans sa tête
  • Ce n’est pas une démarche profondément religieuse ou spirituelle
  • Ce n’est pas de la relaxation
  • Ce n’est pas une pratique immobile
  • Ce n’est pas développer des pouvoirs surhumains
  • Ce n’est pas une thérapie
  • Ce n’est pas un repli sur soi égoïste
  • Ce n’est pas faire disparaître ses problèmes
  • Ce n’est pas non plus un moyen de réfléchir à ses problèmes
  • Ce n’est pas une solution miracle pour être heureux·se

Des bienfaits prouvés scientifiquement

La science est désormais capable de le prouver, la méditation de pleine conscience a de nombreux bienfaits pour notre santé. Elle transforme l’anatomie mais aussi le fonctionnement de notre cerveau.

Le premier effet de la méditation de pleine conscience, c’est la diminution du stress, à travers la baisse directe dans l’organisme du cortisol, l’hormone du stress. Mais ce n’est pas tout, en modifiant l’anatomie et le fonctionnement du cerveau, la méditation conduit également à :

  • une meilleure régulation des émotions et de la douleur
  • une meilleure mémoire
  • une meilleure aptitude à focaliser son attention
  • une meilleure protection contre les infections
  • une moindre perte de facultés cognitives liées à l’âge

La liste des troubles pouvant être soulagés par la pratique de la méditation de pleine conscience ne cesse de croître.

La méditation permet de soulager :

  • Les douleurs: douleurs chroniques, mal de dos, migraines
  • Les troubles psychologiques: anxiété, dépression, stress, burnout, phobies, troubles du comportement alimentaire
  • Les addictions: addictions au tabac, à l’alcool, aux drogues
  • Les troubles du sommeil: insomnies
  • Autres maladies: amélioration des maladies cardiovasculaires, cancer, asthme, diabète de type II, psoriasis, maladies rhumatismales, inflammatoires et intestinales

“La thérapie cognitive basée sur la pleine conscience permet de réduire de moitié le taux de rechute dépressive chez des patients ayant vécu au moins trois épisodes dépressifs par le passé.” Professeur Guido Bondolfi, psychiatre chargé du programme des troubles anxieux aux HUG.

Une pratique largement adoptée

L’avantage de la pleine conscience c’est qu’elle est accessible à tou·tes. Il est par exemple possible de la pratiquer chez soi, en faisant ses activités quotidiennes ou en marchant. De nombreuses vidéos et podcasts peuvent vous guider dans vos premiers pas.

“Il y a une forme de beauté à être ici, et pas ailleurs”
- Fernando Pessoa

En raison de ses bienfaits avérés, elle a également été formalisée dans des programmes thérapeutiques que l’on retrouve aux HUG, au CHUV, et dans différentes structures dédiées au traitement des addictions. Ces programmes sont plus codifiés, ils durent habituellement 8 semaines et demandent une pratique régulière. Il s’agit par exemple de la MBSR (mindfulness-based stress reduction ou entraînement à la gestion du stress basé sur la pleine conscience), première intervention thérapeutique basée sur la pleine conscience, développée par Jon Kabat-Zinn en 1979.

Attention cependant, il existe certaines contre-indications et restrictions à la pratique de la pleine conscience, informez-vous avant de vous lancer !

Les dérives

Malgré ses bienfaits avérés, la méditation de pleine conscience est parfois victime de dérives:

  1. La dérive commerciale, qui consiste à vendre le concept à outrance comme une recette miracle du bonheur.
  2. La dérive productive, qui consiste pour les entreprises à considérer la méditation de pleine conscience comme un nouvel outil pour augmenter la productivité des salarié·es sans prise en compte réelle de leur bien-être.
  3. La dérive du développement personnel, qui consiste à mettre toute la responsabilité de leur bien-être sur les individus, ignorant ainsi les causes externes qui pèsent sur la santé mentale, et suggérant qu’il suffirait de méditer pour aller mieux.

Vous l’aurez compris, la pleine conscience est source de beaucoup d’espoir dans le domaine de la santé. Et les recherches n’en sont qu’à leurs débuts. Grâce à la méditation, chaque personne a la possibilité d’agir pour son propre bien-être. Mais ce n’est pas une obligation ! On peut aussi très bien se porter sans la pratiquer, car notre bien-être dépend de nombreux facteurs qui n’ont rien à voir avec notre capacité à la pleine conscience. Comme pour tout ce qui est potentiellement bénéfique, c’est à chacun·e de tester et de juger si cette pratique lui convient.

Partager la ressource
  1. André, C. (2010), La méditation de pleine conscience, Cerveau & Psycho, n.41, pp.18-24.
  2. ADM, association pour le développement de la mindfulness
  3. Csillik, A. et Tafticht, N. (2012), Les effets de la mindfulness et des interventions psychologiques basées sur la pleine conscience, Pratiques Psychologiques, Volume 18, Issue 2, Pages 147-159, ISSN 1269-1763, https://doi.org/10.1016/j.prps.2012.02.006.
  4. Fjorback, L. O., Arendt, M. et al. (2011), Mindfulness-Based Stress Reduction and Mindfulness-Based Cognitive Therapy – a systematic review of randomized controlled trials, Acta Psychiatrica Scandinavica, 124, 102-119, DOI: 10.1111/j.1600-0447.2011.01704.x
  5. Le blob, Méditation, que dit la science ? 5 février 2018.
  6. Le Temps, Faut-il avoir peur de la “mindfulness”? 12 septembre 2014.
  7. Lipton, B. (2006). Biologie des croyances, Éditions Arianne.
  8. Logean, S. (2013), Quand l’esprit guérit le corps, L’Hebdo, pp.48-53.
  9. Loucks, E. B. (2019), Health Effects of Mindfulness-Based Stress Reduction (MBSR): A Review of Systematic Reviews and Meta-Analyses, Mindfulness Center, Brown University.
  10. Piet J. et Hougaard E. (2011), The effect of mindfulness-based cognitive therapy for prevention of relapse in recurrent major depressive disorder: a systematic review and meta-analysis, Clinical Psychology Review, Aug;31(6):1032-40. doi: 10.1016/j.cpr.2011.05.002. Epub 2011 May 15. PMID: 21802618.
  11. The Guardian, The mindfulness conspiracy, 14 juin 2019.
  12. 36.9°, Méditation pleine conscience: plus qu’une mode ? 14 décembre 2016.

Sur le même thème

Blog title heading will go here

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros.
Podcast
11 Jan 2022
5 min read

Webinaire – Quels sont les comportements qui nous font vraiment du bien ?

Le 15 mars dernier, à l’occasion de la journée de la santé mentale positive, Dre Andrea Pereira, responsable scientifique chez minds, animait le webinaire “Agir pour ma santé mentale” aux côtés du Dr. Thomas Cantaloup, médecin psychiatre et entrepreneur.
Vidéo
26
January
2024
min de lecture

Agir pour ma santé mentale - un projet innovant

Nous savons aujourd’hui prendre soin de notre santé physique (éviter de fumer, bouger, manger sainement, etc.). Mais pouvons-nous en dire autant de notre santé mentale ? Minds travaille actuellement sur un projet de prévention unique en Suisse, basé sur les sciences comportementales. Notre objectif est de créer un dispositif unique qui permettra aux personnes de découvrir tout ce qui peut améliorer leur santé mentale au quotidien, en faisant des exercices à leur rythme ! C’est donc un projet de prévention qui vise à redonner du pouvoir d’agir aux individus !
Infographie
26
January
2024
min de lecture

Guide des activités pour prendre soin de sa santé mentale à Onex

L’association genevoise minds s’associe à la Ville d’Onex et publie un guide pour prendre soin de sa santé mentale au quotidien, grâce à des activités pour tous les goûts, tous les publics, et toutes les bourses. Basé sur les messages et visuels de la campagne latine santépsy, ce guide a pour objectif de faire le lien entre les conseils de promotion de la santé mentale et les prestations de proximité.
Brochure
26
January
2024
min de lecture

Comment écouter ?

Comment écouter véritablement ? Et pourquoi parler d’écoute? Parce que si encourager à parler de ce qui ne va pas est un leitmotiv de la promotion de la santé mentale, il n’est pas toujours évident de trouver, de l’autre côté, une véritable écoute. Qu’elle semble anodine, ou qu’on la croie réservée aux psys, l’écoute doit être une vraie rencontre, ce qui n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Pour cet article, minds s’associe à La Main Tendue, dont l’écoute est le métier, pour vous parler de l’importance de l’écoute, mais aussi vous donner quelques conseils pour mieux écouter.
Article
20
December
2023
min de lecture

66 façons de bouger pour votre santé mentale

On s’en doutait, mais une récente étude du journal scientifique The Lancet, réalisée sur plus d’1 million de personnes, démontre que l’activité physique est bénéfique à la santé mentale. Il suffit de trouver un moyen de bouger, de manière modérée mais régulière, pour observer des résultats positifs: hausse de l’estime de soi, réduction de l’anxiété, diminution du stress, amélioration de l’humeur et même prévention contre certaines maladies chroniques.
Article
16
November
2023
min de lecture

T’as l’air heureux !  — Bienvenue en Happycratie

Aujourd’hui, être joyeux·se, serein·e, satisfait·e et l’afficher est devenu culturellement branché. Plus on a l’air heureux, plus on est dans l’air du temps. Telle est la philosophie du développement personnel, mouvement de pensée positive lancé dans les années 90 et actuellement très florissant. L’épidémie du COVID a par ailleurs renforcé ce prisme en ajoutant à l’obsession du bonheur celle de la bonne santé : il faut rayonner, aussi bien par nos pensées que par notre état de santé. La positivité en toute circonstance, n’est-ce pas finalement une injonction plus qu’une liberté ?
Article
26
October
2023
min de lecture

Les comportements promoteurs d'une bonne santé mentale - synthèse de la littérature

L’Observatoire de minds est l’organe scientifique de l’association. Il garantit les fondements scientifiques des activités de minds et mobilise les sciences comportementales dans le cadre du développement et de l’évaluation des activités de promotion de la santé mentale. "Les comportements promoteurs d'une bonne santé mentale" sont une synthèse de la littérature scientifique sur le sujet.
Publication
26
October
2023
min de lecture